Les recommandations du séminaire sur les prisons, les crimes de tortures et les droits de l’Homme en Turquie
Le HCR met en garde de priver les générations d'enfants réfugiés de l'éducation

Les recommandations du séminaire sur les prisons, les crimes de tortures et les droits de l’Homme en Turquie

Les recommandations du séminaire sur les prisons, les crimes de tortures et les droits de l’Homme en Turquie The Prisons, crimes of torture and violations of human rights in Turkey
Palais des Nations Unies - Genève - AIDL -

L’Alliance Internationale AIDL a organisé le 12 juillet 2019 un important séminaire international au Palais des Nations Unies, dans lequel a été discuté et examiné le "dossier des prisons, les crimes de torture et les violations des droits de l'Homme en Turquie" avec la participation et la présence d'anciens parlementaires, des militants, des chercheurs, d’observateurs internationaux et diverses organisations et médias internationaux.

Après ce qui a été présenté au séminaire comme témoignages directs sur le bilan horrible et plein de violations et de crimes commis par les autorités turques, les participants ont unanimement déclaré que ce sont des crimes constituant des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. 

Le séminaire s’est conclu par un certain nombre de résultats et recommandations importantes que l'Alliance Internationale AIDL a annoncé son intention d’adopter et de travailler dessus.

Les plus importants sont les suivantes :

1. Condamnation totale de toutes les violations, abus et crimes commis par le régime turc ;

2. Inviter les Nations Unies, les rapporteurs spéciaux et tous les organismes internationaux concernés à assurer le suivi des violations en Turquie et la nécessité d'envoyer des enquêteurs et des observateurs internationaux pour enquêter sur les divers crimes et violations commis. Aussi, la nécessité de travailler sur l'activation des mécanismes de supervision et de responsabilisation pour garantir la justice et l’absence d’impunité ;

3. L’Alliance Internationale AIDL insiste sur la surveillance continue de la situation des droits de l'homme et des libertés publiques en Turquie, la détection de toute violation et l'ouverture d'une permanence téléphonique pour recevoir les plaintes et les rapports. 

Aussi, la consultation permanente des Nations Unies, des rapporteurs spéciaux et la coordination avec les divers organismes internationaux concernés ainsi que la poursuite de la mise en place des événements et des activités dans le domaine des droits de l'homme jusqu’à la réalisation de la justice et s’assurer qu’il n’y a aucune impunité.

4. L’Alliance Internationale AIDL affirme l’activation de tous les moyens juridiques, y compris les tribunaux internationaux, pour poursuivre tous les auteurs de ces violations et crimes, en particulier la poursuite du président turc Recep Tayyip Erdogan en sa qualité de premier responsable de toutes ces violations.


 
  Article "tagged" as:
Pas de note pour cet article