autorités de Rabat enfreignent la loi et la coalition internationale dirigée une lettre ouverte
autorités de Rabat enfreignent la loi et la coalition internationale dirigée une lettre ouverte

autorités de Rabat enfreignent la loi et la coalition internationale dirigée une lettre ouverte

autorités de Rabat enfreignent la loi et la coalition internationale dirigée une lettre ouverte

Pour surmonter les libertés flagrantes Rabat autorités enfreignent la loi et la branche de la coalition internationale au Maroc, dirigé une lettre ouverte à l'intéressé

À travers la branche internationale de la coalition pour défendre leurs droits et libertés dans le Royaume du Maroc pour sa forte condamnation de la violation et la violation flagrante de la loi, qui a fait et pratiqué par l'Etat des autorités de Rabat sous la forme de l'image reflète allé libertés très effrayantes et choquantes dans la bonne configuration pour les organisations de la société civile tout à fait contraires "à la réalité de ce que vous parlez et disent que les autorités officielles .

 Cela est arrivé dans une lettre ouverte fortement d'adresse rédigé par le Dr / Mohammed Zharri Secrétaire général de la branche de la coalition «justice» internationale au Maroc pour de nombreux organismes gouvernementaux marocains concernés tête Risha du gouvernement, qui se plaint de la «persistance du mandat des autorités de Rabat en violation de la loi et pour finir sur le droit d'organisation," après qu'il a refusé de remettre la branche administrative de la coalition de centre pour déposer le dossier juridique.

 Le Zharri, dans une lettre adressée à la fois au premier ministre, ministre de l'Intérieur, ministre de la Justice et des Libertés, un délégué ministériel droits de l'homme, Président du Conseil national des droits de l'homme », que le mandat des autorités de Rabat avait violé le chapitre V des loi régissant les associations.

 Elle a expliqué la lettre, qui dirigeait les copier aussi bien, "le président du Bureau exécutif de l'Alliance mondiale en France: que« le dépôt du dossier juridique du parti Secrétaire général de la branche en conformité avec les exigences du chapitre V du mandat des autorités de Rabat le jeudi 23 Juin, 2016 le temps éphémère douzième, la livraison de trois timbres Mkhoznah une classe de vingt (20) dirhams par employé en charge des intérêts de l'association de l'Etat de Rabat, accompagnée d'une lettre originale de la tête de la coalition internationale visant à défendre les droits et libertés à M. Wali de Rabat. Au cours de la même journée, il a été envoyé -abbar Albraid- copie du dossier juridique du ministre de la lettre Intérieur attaché à l'original par le président de la coalition internationale contre lui. "

 Il a appelé le secrétaire général de la branche de la coalition «justice» internationale au Maroc: les responsables mentionnés ci-dessus, à "intervenir d'urgence avec les services administratifs de l'Etat Rabat compétentes afin de les remettre interfaces administratives pour déposer le dossier juridique à la branche Maroc coalition internationale pour la défense des droits et libertés en application des associations loi de régulation, alerter les autorités de l'Etat et les inciter à se conformer à la loi, et ne persistent pas en violation de ses dispositions, ce qui constitue un abus de la réputation du pays devant les organismes reliés aux questions de droits de l'homme et des libertés publiques et des organisations internationales ".

 Message:

 Une lettre ouverte adressée aux responsables marocains du Maroc branche de la coalition internationale pour la défense des droits et libertés

 Rabat le 15 Juillet 2016

 Lettre ouverte aux messieurs:

 - Le Premier ministre

 - ministre de l'Intérieur

 - Le ministre de la Justice et des Libertés

 - Commissaire ministériel aux droits de l'homme

 - Président du Conseil national pour les droits de l'homme

 Sujet: la persistance du mandat des autorités de Rabat en violation de la loi et pour finir sur le droit d'organisation;

 Salutations,

 Après je regrette que je vous écris concernant la persistance du mandat des autorités de Rabat en violation du chapitre V du changeur régissant les associations de la loi n ° 75.00 et complémentaire selon laquelle le dahir n ° 376.58.1 publié le 3 mai 1378 (15 Novembre 1958) réglementant le droit d'association a publié sa mise en œuvre Ther Sharif n ° 206. 02.1 le 12 mai 1423 (23 Juillet 2002), et publié dans le numéro de la Gazette officielle 5046-3 Sha'ban 1423 (10 Octobre 2002), selon les amendements publiés sous le dahir n ° 39.09.1 de 2 Safar 1430 correspondant au 18 Février de de mise en œuvre de 2009 la loi n ° 07.09 et numéro de publication 5712 de la Gazette officielle, (26 Février, 2009), qui stipule:

 «Nous devons tous l'association fournit une déclaration au siège de l'objet local administratif de l'Autorité avec le siège de l'association, directement ou par un huissier de justice lui délivre un temporaire est arrivé scellé et historien dans l'affaire et a dirigé l'autorité locale mentionné au procureur du tribunal de première instance pour une copie de la déclaration ci-dessus, ainsi que des copies des documents d'accompagnement mentionnés au troisième paragraphe après lui, et ainsi de leur permettre d'exprimer une opinion sur la demande en cas de besoin.

 Lorsque les procédures prévues par l'autorisation sont réunies dans le paragraphe suivant livrer le Juba raccordement final et dans un délai maximum de 60 jours et en cas de non-livraison dans ce terme Société de Jazz qui fonctionne en conformité avec les objectifs soulignés dans ses lois ".

 Cette violation subi par toutes les associations nationales et leurs sociétés affiliées, et les associations locales par les autorités de la capitale de la nation Rabat longue journée - malheureusement - Maroc branche de l'Alliance internationale pour la défense des droits et libertés, où il a été déposé le dossier juridique du parti Secrétaire général de la branche en conformité avec les exigences du chapitre V de la Etat des autorités de Rabat le jeudi 23 Juin, 2016 au midi éphémère, et la livraison de trois timbres Mkhoznah de vingt catégorie (20) dirhams par employé en charge des intérêts de l'association Rabat York, accompagnée d'une lettre originale du Président de la coalition internationale axée sur la défense des droits et libertés à M. Wali de Rabat . Nous avons réalisé le même jour par e-copie du dossier juridique du ministre de l'Intérieur joint lettre originale par le Président de la coalition internationale contre lui.

 Bien que le contenu du chapitre V est clair, et non soumis à l'interprétation ou l'ijtihad, l'officier responsable a prié le Secrétaire général de la branche de la coalition de retour après vingt jours suivant la réception de la liaison temporaire, qui est connu comme l'intérêt consacré compétente en charge des associations mandat au mépris de la loi dont il est tenu de remettre le lien temporaire estampillé et daté dans le cas . Bien alerté qu'une loi claire a insisté sur sa décision, qui est ce que nous avons payé dans la branche de la coalition pour revenir le jeudi 14 Juillet 2016 au deuxième heure et quart éphémère (ie, après 21 jours à compter de la date de dépôt du dossier) à visiter les acteurs concernés, Vsrah notre officier en charge que le lien temporaire est Il peut être prêt - par des boutiques Roah- sur la tête des affaires intérieures de la signature.

 Et il n'a pas hésité à visiter le Bureau du Chef du Département des affaires intérieures, où l'Etat est responsable de sa propre écriture a déclaré que tout au long de la journée dans une réunion et ne lui permettrait pas de nous recevoir. Et notre offre sur la charge de la rédaction du problème, et nous lui avons demandé de dire au chef du département a enregistré la violation d'instruire le personnel à des associations d'intérêt pour reconnaître le lien intérimaire dans l'affaire, mais il a refusé sans fournir aucune justification.

 Nous vous écrivons pour vous aujourd'hui pour une intervention urgente de la part de Rabat État services administratifs compétents pour reconnaître la liaison administrative pour déposer le dossier juridique à la branche Maroc coalition internationale pour la défense des droits et libertés en application des associations loi de régulation, d'alerter les pouvoirs publics et les exhortons à se conformer à la loi, et ne persistent pas en violation de ses exigences posant abus et effacer la réputation du pays devant les instances liées à des questions de droits de l'homme et des libertés publiques et des organisations internationales.

 En attendant d'être servis de manière s'il vous plaît accepter mes sincères salutations.

 Signé:

 Zahari Mohamed, secrétaire général de la branche Alliance internationale au Maroc

  Article "tagged" as:
Pas de note pour cet article